GEORGE BENSON

GEORGE BENSON
George Benson est un chanteur et guitariste de jazz américain. Parmi ses collaborations et enregistrements notables on retrouve des grands noms de la musique internationale comme Aretha Franklin, Stevie Wonder, Frank Sinatra ou encore B.B King. Cet originaire de Pittsburgh enregistre son tout premier disque à l'âge de 8 ans sous le nom de Little George Benson et qui comprend deux titres ""She makes me mad"" et ""It Should havebeen me"". En 1964, à l'âge de 21 ans, le musicien enregistre son premier LP ""The New Boss Guitare"" en compagnie chef d'orchestre soul Jack McDuff. En 1965, fort de ses premiers succès, il lance en solo le George Benson Quartet. Il ne lui faut pas longtemps pour se faire remarquer par Miles Davis en personne. Il l'emploie en 1967 sur son album ""Miles in the Sky"". Petit à petit, George Benson se fait un nom dans le milieu de la musique. Néanmoins c'est après 1970 que son succès décolle entièrement. Il publie un opus jazz-funk-westcoast ""Breezin"". Celui-ci lui rapporte 3 Grammy Awards dont celui du disque de l'année. Son titre "" This Masquerade"" devient rapidement un classique. En 1977, il publie l'album ""The Flight"". Ce dernier devient l'emblème de son jeu de scène particulier . En effet Geroge Benson, chante sur les notes de solos qu'il improvise à la guitare. En 1980, il publie ""Give Me The Night"" réalisé par Quincy Jones et signe une oeuvre notoire dans son histoire. Le titre culte devient un incontournable, aujourd'hui encore régulièrement diffusé au court des soirées dansantes. La machine à tube George Benson publie ensuite en 1984 le titre ""Nothing's gonna change my love for you"" qui sera popularisé par sa reprise signée Glenn Medeiros. La carrière du musicien s'inscrit dans la longévité. En 2006, il dévoile un nouvel opus à succès ""Givin'it up"" avec Al Jarreau. En 2009, il s'associe à de nombreux musiciens à succès pour sortir un autre album ""Songs and Stories"" avec notamment David Paich, Greg Phillinganes de Toto, Lee Ritenour, Patti Austin et Marcus Miller. Le guitariste, véritable ne manque pas d'écumer les salles de concert et d'en offrir plus d'une centaine par an à travers le monde. L 'année 2016 lui permettra de s'offrir un Olympia de Paris et de rendre hommage à un autre grand nom du jazz : Nat King Cole qu'il considère comme une source d'inspiration.

Créer une alerte

Soyez informé par e-mail de l'actualité et de la venue de votre artiste ou événement préféré dans la région de votre choix.