DIE ANTWOORD

DIE ANTWOORD
Die Antwoord s'est formé en 2008 en Afrique du Sud autour du rappeur Ninja, colosse émacié couvert de tatouages, de la petite chanteuse blonde à frange à la voix aigue Yo-Landi et du DJ HI-Tek.Le trio se revendique de la Zef, une sorte de sous-culture ""white trash"" qui fait se télescoper rythmes dance, rap et patchwork d'influences graphiques et vestimentaires : ying et yang, coupe ""mulet"", short Pink Floyd, tatouages, incrustations dignes de Dubuffet, Basquiat.C'est la culture des banlieues défavorisées du Cap où cohabitent noirs zulus et blancs descendants des Afrikaaners néerlandais.Comme le photographe Pieter Hugo, les DJ house Spoek Mathambo ou Mujava, Die Antwoord incarne la renaissance culturelle de l'Afrique du Sud. Un pays qui a définitivement tourné la page de l'apartheid et pratique l'hybridation culturelle à un rythme frénétique, comme pour rattraper le temps perdu pendant la ségrégation. Die Antwoord défraie très vite la chronique avec leur titre ""Zef Side"", en 2010, dont le clip provoque un tel afflux de connexions qu'il fait rendre l'âme à leur hébergeur web sud-africain. Rebelote avec ""Enter the Ninja"" qui atteindra rapidement les 500.000 connexios su Youtube.Mais c'est avec ""Fatty Boom Boom"" qu'ils frappent leur plus gros coup en 2012. Après que le groupe ait refusé de se produire en première partie de la vedette de l'outrance, Die Antwoord y tourne en dérision Lady Gaga, parodiée en star hébétée se livrant à ses risques et périls à un ""safari"" dans les quartiers chauds de Johannesburg.La formation est de retour en 2016 avec un nouvel album """"Mount Ninji and Da Nice Time Kid"".

Créer une alerte

Soyez informé par e-mail de l'actualité et de la venue de votre artiste ou événement préféré dans la région de votre choix.